Afin de proposer un contenu toujours plus pertinent et novateur, l’Observatoire SIRH compte parmi ses membres fondateurs :

      ANDRH : l’Association Nationale des DRH est la plus grande communauté professionnels des Ressources Humaines en France. Son action depuis soixante ans permet d’anticiper et d’accompagner l’évolution des métiers des Ressources Humaines au travers d’études et travaux regroupant des groupes et commissions de professionnels de la fonction RH.

 

CSC : CSC est un des leaders mondiaux dans le conseil, l’intégration de solutions d'entreprise et l’externalisation. Réinventer les processus métiers RH, optimiser les systèmes d’information, innover dans les solutions et les services grâce aux nouvelles technologies SaaS représentent des problématiques complexes auxquelles CSC contribue à apporter des réponses simples et concrètes. CSC dispose d'un centre de compétences entièrement dédié aux offres RH et SIRH.

FBS : La formation continue est un atout au service des entreprises qui veulent compter aujourd’hui sur des acteurs réactifs, capables d’esprit d’analyse et de  force de proposition dans un univers toujours plus complexe. A l’écoute permanente des besoins des entreprises et des collaborateurs, ESCEM met en place des solutions adaptées notamment pour les managers dans les domaines du Conseil et du SIRH. 

 

Le CXP : Le Centre d’eXpertise des Progiciels et des Systèmes d’Information a pour mission de fournir aux entreprises une veille et une expertise indépendante sur les progiciels. L’ « Observatoire SIRH » bénéficie ainsi de la contribution d’une communauté d’experts sur le marché des solutions SIRH que tous les professionnels de la fonction apprécieront.

 

Michael Page International : Le cabinet Michael Page est une référence dans le conseil en recrutement de cadres dans les métiers des Ressources Humaines. La connaissance des besoins spécifiques des fonction RH et SI ainsi que la richesse du réseau dont il dispose font de Michael Page un partenaire de qualité dans les travaux menés par l’ « Observatoire SIRH ».